Qu'est-ce que la mérule ?

La mérule est souvent désignée par son appellation latine "Serpula lacrimans" ou "Merulius lacrimans".

D'où vient la mérule ?

La mérule est un champignon qui se reproduit et se propage par l'intermédiaire de ses spores. Celles-ci peuvent être retrouvées dans l'air ambiant de n'importe quelle région. Elles vont se poser au gré des courants d'air. Si elles trouvent un milieu propice à la germination, il y a risque de contamination.

Comment a-t-elle pris naissance ?

Soit des fragments de mycélium ont été malencontreusement apportés, souvent par l'intermédiaire de bois de récupération, soit des spores (cellules fongiques de reproduction) ont échoué grâce au vent ou à un transport quelconque : chat, chien, oiseau, homme. Ces spores, en contact avec un minimum de matière nutritive, comme par exemple du bois accidentellement humide (+ 20%), et placées dans l'obscurité à une température de 3 à +/-25°C, germent et donnent naissance à notre mérule.

Après la germination, le champignon va entrer dans une phase d'expansion, souvent cachée dans les lieux confinés. A ce stade, sa croissance peut atteindre un mètre par an et il ne
« court » plus sur le bois, mais « digère » les boiseries, pénètre les plâtrages, les briques, les maçonneries et profitera même des failles microscopiques présentes dans du béton.


Phases de croissance :

La mérule se développe en 4 phases, qui ont chacune leur spécificité.

LES SPORES

La mérule se développe en général à partir de spores qui peuvent être présentes en très grand nombre dans l'air. Ces spores sont microscopiques et très légères, et peuvent dès lors être entraînées par le moindre déplacement d'air.

Les spores peuvent aussi être propagées par l'être humain, qui les transporte sur ses chaussures ou sur ses vêtements, ou par les animaux (animaux domestiques, insectes).

Lorsque ces spores rencontrent un substrat adéquat, elles germent et se développent en mérule.

Les spores, invisibles à l'oeil nu, peuvent être présentes, dans un local infecté, en quantités telles qu'elles deviennent visibles, sur des surfaces horizontales, sous forme d'un tapis de "poussière" rouge brun.

LE MYCELIUM

Après leur germination, les spores croissent, et forment un réseau de filaments qui constitue le mycélium. Selon les conditions dans lesquelles ces filaments se développent, l'aspect et la couleur du mycélium peuvent varier, allant d'une masse blanche villeuse à une pellicule blanche ou gris perle. On remarque parfois de légères nuances de couleur.

LES CORDONS

Dans un stade suivant, les filaments se regroupent en cordons pouvant parfois avoir une épaisseur d'un centimètre. Ces cordons peuvent se développer sur des éléments de construction tels des murs en briques, des plafonnages, des planchers,... et parcourir des distances importantes.

Les cordons ne se nourrissent pas de ces matériaux mais les utilisent uniquement comme supports, à la recherche de sources de nourriture et d'humidité. C'est par ces cordons que la nourriture et l'eau nécessaires au développement du champignon sont finalement acheminées.

La couleur de ces cordons peut varier du gris clair au gris foncé. En présence de nourriture suffisante, ils sont épais et élastiques; en cas d'assèchement, ils deviennent friables.

LES FRUCTIFICATIONS

Souvent, les fructifications sont pour les occupants d'un bâtiment le premier symptôme de la présence de la mérule.

Comment la traitons-nous ?

Socajec détecte avant tout les différentes zones contaminées et forme des barrières de sécurité.

Socajec dégage ensuite les différents matériaux contaminés et traite la zone infectée en masse.

Que garantissons-nous ?.

- Une étude approfondie de différents facteurs conducteurs d'humidité.
- Une efficacité et une durabilité du poste exécuté.
- Une mise en oeuvre exécutée par le patron et des spécialistes.
- Des conseils sur les différentes problématiques avoisinantes éventuelles vous seront apportés par la société Socajec.
- Notre garantie décénale.

Une conception Divad.be